L'hygiène

Pourquoi le saignement a-t-il commencé après la menstruation?

Pin
Send
Share
Send
Send


Le corps contrôle toujours la nature cyclique de la menstruation. Merci à cette femme est capable de se reproduire. Pour maintenir cette fonction, il est important de surveiller le cycle et, en cas d'échec, de consulter rapidement un médecin. Les taches après les règles sont un trouble grave qui nécessite une attention particulière.

Juvénile MQM

Avec ce saignement utérin dysfonctionnel, les filles en pleine puberté sont confrontées. Le type de maladie juvénile se fait sentir après le retard des jours critiques. Écoulement rouge après la menstruation abondant.

La DMK juvénile est accompagnée de symptômes tels que faiblesse, nausée, maux de tête et vertiges et peau pâle.

En gynécologie pédiatrique et en pédiatrie, il s’agit d’une des pathologies les plus graves. C'est un danger pour la santé reproductive des femmes, car il provoque une inflammation des organes pelviens. La DMK juvénile entraîne également des complications de grossesse et des fausses couches.

MQD en âge de procréer

Les femmes de 18 à 45 ans sont confrontées à des sécrétions sanguines pathologiques une semaine après la menstruation. Une caractéristique de cette pathologie est l'absence d'ovulation au milieu du cycle. La sécrétion de progestérone dans le corps est négligeable.

La décharge après la menstruation apparaît en raison d'une circulation sanguine altérée, à la suite de laquelle les vaisseaux sanguins se dilatent. Pour plus de détails sur les raisons pour lesquelles le mois se termine et recommence, vous pouvez lire un article séparé sur notre site Web.

Dans la plupart des cas, l’apparition de DMK en âge de procréer provoque un dysfonctionnement surrénal ou ovarien.

MQM à la ménopause

Des saignements sanguins anormaux peuvent commencer chez les femmes ménopausées (45 à 55 ans). L'une des caractéristiques de cette pathologie est qu'elle est beaucoup plus dure et douloureuse que pendant les autres périodes.

La DMK au cours de la période climatérique est provoquée par une violation de la coagulation du sang. Lorsque l'état fonctionnel des structures hypothalamiques change, il se produit un dysfonctionnement des ovaires qui crée des conditions favorables au développement de cette pathologie gynécologique.

Avant de prendre des mesures thérapeutiques, il est nécessaire de comprendre pourquoi des écoulements pathologiques sanglants se produisent après la menstruation. Les raisons de leur apparition sont associées à des facteurs externes et internes.

Facteurs externes

Parmi les principaux émettent:

  1. Stress émotionnel, stress. Des écoulements suspects, déclenchés par de fortes émotions, apparaissent souvent 3 jours après la fin des menstruations.
  2. Blessures. Le sang après la menstruation pour cette raison peut aller 2 semaines après la fin de la menstruation. Il y a un risque de blessure lors d'un accident vasculaire cérébral ou lors d'une relation sexuelle.

Facteurs internes

Le DMK peut être provoqué par:

  1. Prooménorrhée. Ceci est le nom médical pour un cycle menstruel court. Avec cette pathologie, le sang va souvent 10-12 jours après la fin des menstruations.
  2. Maladie vénérienne. Souvent, ces affections progressent sous forme latente.
  3. Dispositif intra-utérin.

En outre, les causes des saignements utérins anormaux peuvent être associées à la période de l'âge.

Dans la période juvénile

L'origine de cette pathologie est l'étiologie. Si après une menstruation après une semaine chez une fille de la puberté, du sang commence à sortir du vagin, cela est dû à une régulation imparfaite de son système reproducteur.

Facteurs provoquant le DMK au cours de la période juvénile:

  1. Dysfonctionnement ovarien. Un dysfonctionnement des ovaires peut être causé par un kyste ou un follicule dominant préservé.
  2. Pathologie de la grossesse. L’hypoxie intra-utérine est l’un des problèmes les plus courants qui provoquent des pertes post-menstruelles.
  3. Chocs psycho-émotionnels. Après un stress ou une névrose prolongée chez les filles de la puberté, le mucus sanguin est souvent excrété du vagin. Ceci est dû à une production altérée de LH et de FSH par le corps.
  4. Développement anormal de l'utérus. Par exemple, la membrane muqueuse d'un organe peut être endommagée par un polype ou un kyste.

En âge de procréer

Chez les femmes en âge de procréer, l'apparition de saignements immédiatement après la menstruation est associée à des maladies et pathologies gynécologiques. Mais parfois, l'échec du cycle mensuel se produit pour une autre raison.

Facteurs provoquant la MQD en âge de procréer:

  1. Réaction neuropsychiatrique. Si, en raison d'un stress important, il y a un écoulement de sang après la menstruation, vous ne devriez pas recourir à un traitement médicamenteux. La thérapie de relaxation aidera à stabiliser le cycle. Cela peut être, par exemple, le yoga ou le massage.
  2. Épuisement physique. Si le sang continue à couler après la menstruation, cela peut être dû à une activité excessive. Le repos aidera à normaliser le cycle et à améliorer le bien-être.
  3. Fort temps / changement climatique. Le corps féminin est sensible à tout changement.
  4. Intoxication du corps. L'usage d'un agent pathogène ou d'une toxine peut déclencher une tâche brune au milieu du cycle.
  5. Réception de certaines substances médicinales. Un certain nombre de médicaments ont un effet négatif sur la muqueuse utérine. Cela provoque une décharge post-menstruelle.
  6. Inflammation des appendices ou des ovaires.
  7. Avortement

À la ménopause

Si, après 45 ans, une femme a des pertes de sang après ses règles, cela entraîne une diminution de la quantité de gonadotrophines hypophysaires sécrétées par son corps. La libération de ces substances devient irrégulière et, par conséquent, des caillots bruns peuvent sortir du vagin quelques jours après la fin de la menstruation.

La MQD à la ménopause est caractérisée par une douleur. Les saignements excessifs sont l'un des symptômes de la pathologie.

Les troubles de la menstruation à cet âge sont associés à une production lente de progestérone par le corps - l'une des principales hormones féminines. Cela conduit à une prolifération abondante de l'endomètre en dehors de l'utérus, entraînant une gêne sévère dans les ovaires.

Diagnostics

Pour comprendre comment traiter les pertes sanglantes qui se produisent après la menstruation, il est recommandé de subir l’examen nécessaire. Pour identifier la pathologie, vous devez contacter un gynécologue.

Le diagnostic de saignements utérins anormaux comprend des méthodes instrumentales et de laboratoire. Événements principaux:

  1. Analyse bactériologique des pertes post-menstruelles.
  2. Échographie.
  3. Test sanguin pour les hormones.
  4. Colposcopie de l'utérus.
  5. Biopsie des néoplasmes (si disponible).
  6. Hystéroscopie conductrice.
  7. Examen histologique de tissu pathologique.

L’étude aidera à déterminer la présence d’une pathologie gynécologique et à en déterminer la cause.

Quels sont les risques des longues périodes

Les rejets mensuels normaux durent de 4 à 7 jours. Une augmentation de la période de menstruation pendant plusieurs jours ne devrait pas être une cause de panique. Les phases du cycle peuvent changer en raison de l'influence de divers facteurs. Mais si les jours critiques durent 4 à 5 jours de plus, cela indique le processus pathologique dans le corps.

L'absence de changement de couleur dans le sang menstruel est également un symptôme alarmant. Il restera rouge vif pendant plusieurs jours, mais il devrait noircir de 4 à 5 ans. À la fin de la période des jours critiques, la sélection devrait devenir brune.

Le danger pour la santé reproductive des femmes n’est pas une longue période, mais une maladie qui les a provoquées. Souvent, les règles prolongées sont accompagnées de douleur et de malaise. Ce processus est lourd de carence en fer et, par conséquent, d'anémie.

En outre, une perte de sang prolongée entraîne une diminution du taux d'hémoglobine. Cela aggravera non seulement le bien-être, mais aussi la qualité de la vie.

Seul un médecin devrait être impliqué dans le traitement des saignements abondants. Indépendamment attribuer vous-même des médicaments est contre-indiqué. Il convient de rappeler que l’adoption rapide de mesures thérapeutiques en cas de saignements utérins anormaux aidera à maintenir la santé de la reproduction pendant longtemps.

Avant de prescrire un traitement, le médecin effectuera un ensemble de mesures de diagnostic visant à déterminer la spécificité et la cause de la pathologie.

Le schéma thérapeutique sera sélectionné individuellement par un spécialiste. Dans la plupart des cas, l'hormonothérapie est utilisée. L’effet des médicaments prescrits par un médecin chez les patients atteints de DMK vise à normaliser la circulation sanguine et à améliorer la contraction utérine.

Ainsi, après une longue et abondante perte de sang, le corps récupère plus rapidement, ils prennent des médicaments de renforcement général.

Si la maladie est due à un stress psycho-émotionnel, des médicaments sédatifs seront également prescrits à la femme.

La méthode chirurgicale de traitement, qui consiste en un curetage des parois utérines, est utilisée moins fréquemment. Il est prescrit aux femmes qui ont MQD est apparu à la ménopause.

Pin
Send
Share
Send
Send