L'hygiène

Cycle menstruel après élimination du polype de l'endomètre: caractéristiques du rétablissement de la menstruation

Pin
Send
Share
Send
Send


Une fois par mois, après le retrait du polype endométrial, certains changent de caractère et de durée. Cependant, avec l'élimination correcte de la formation de polypes, le cycle menstruel est complètement rétabli après une certaine période. Pour comprendre comment la menstruation peut changer, si les retards du cycle sont possibles et comment ils peuvent être dangereux, il convient d'analyser la nature de l'influence d'un néoplasme polypeux sur le flux du cycle menstruel.

L'effet des polypes sur la menstruation

La formation de polypes est le résultat d'une accumulation à long terme de tissu endométrial en un point particulier du tissu utérin. Au cours du processus, ces excroissances augmentent, acquièrent une certaine structure, elles sont remplies de vaisseaux sanguins et de tissu conjonctif.

En raison de l'élargissement des polypes, diverses manifestations cliniques et transformations pathologiques dans les tissus sont possibles. Comme la formation de polypes est provoquée par un déficit en progestérone, les troubles hormonaux affectent également le cycle menstruel.

Avec le développement de formations polypeuses, vous pouvez généralement remarquer les changements suivants dans le cycle menstruel:

  • la menstruation devient plus abondante, beaucoup de sang dans la décharge, ce qui peut menacer le développement de l'anémie,
  • la nature intermittente des menstruations, ce qui signifie la présence de pertes pulmonaires insignifiantes entre des saignements mensuels réguliers, en tant que réponse de l’organisme à la présence dans l’utérus d’une formation extraterrestre agressive,
  • la durée de la menstruation augmente, en raison de la prolifération des tissus de l'endomètre,
  • la douleur augmente à mesure que les contractions spasmodiques de l'utérus deviennent plus fréquentes.

Lorsque les tumeurs polypeuses sont retardées, la menstruation est également un phénomène très courant. Les retards sont causés par des changements hormonaux et les saignements anovulatoires ne permettent généralement pas à la femme de suivre la dynamique du cycle.

L'intensité de la menstruation avec les polypes

En présence de néoplasmes polypes dans l'endomètre, les règles peuvent devenir plus intenses et se contracter. L'un des facteurs du phénomène sur la dynamique de la menstruation est l'emplacement de la forme polypeuse.

La menstruation devient rare et courte si le polype est situé dans le canal cervical.

La nouvelle croissance interfère avec la sécrétion de l'endomètre par la cavité utérine, ce qui peut provoquer le développement de processus inflammatoires et causer de graves transformations pathologiques. En raison de ce processus, des saignements en dehors de la menstruation sont également possibles, car l'endomètre mort ne peut pas quitter complètement l'utérus. Une telle décharge est probable avant l’apparition de la menstruation. Habituellement, ils sont de couleur brune et ont une forte odeur caractéristique.

Si le polype est situé sur la partie externe de l'utérus, il peut provoquer une augmentation de l'intensité de la menstruation en raison d'un traumatisme accru à la surface et d'une irritation constante des tissus pathologiques.

Cela se produit pendant les rapports sexuels ou lors de l'utilisation d'une contraception intra-utérine Une éducation polypeuse endommagée peut enflammer et devenir un foyer de lésions infectieuses purulentes, après quoi l'écoulement vaginal volatil caractéristique d'une teinte brun-brun, non associée à la menstruation, est possible.

Enlèvement de polype et mensuel

Dans la plupart des cas, les polypes sont éliminés à la fin du cycle menstruel. Cependant, il existe un point de vue opposé, à savoir que l'élimination des formations polypes au cours de la menstruation est plus physiologique, car l'endomètre endommagé est déjà au stade de la destruction - de sorte que les dommages causés au corps seront minimes. Cependant, les sécrétions sanguines et l’épaississement de l’endomètre présents dans la cavité de travail ne contribuent pas à la mise en place d’une opération efficace et le risque qu’un fragment de tissu anormal qui n’est pas enlevé reste dans l’utérus peut entraîner une récidive de l’éducation et des processus inflammatoires et infectieux possibles.

L'hystéroscopie ou la polypectomie, malgré le haut niveau d'équipement moderne et l'efficacité accrue, reste associée à un risque de complications pouvant entraîner des modifications pathologiques irréversibles dans le corps de la femme, en particulier la stérilité et la survenue de tumeurs malignes.

Par conséquent, lorsqu'un polype est retiré, il est immédiatement envoyé pour un examen histologique, afin d'identifier le matériel cellulaire malin. Et le tissu endométrial extrait pendant la menstruation, ne peut pas être très instructif, car ils ont déjà été soumis à la destruction.

Certains médecins recommandent de retirer un polype pendant la menstruation, si le saignement est trop intense et prolongé et qu'un curetage est nécessaire pour l'arrêter.

Spotting après la chirurgie

Après élimination du polype, de petites pertes sanguines de caractère anovulatoire sont possibles. Ce sont des résidus d'endomètre fonctionnel mort et des particules de peau de sang séchée sur une croûte formée sur l'endomètre après cautérisation. Ces décharges doivent cesser au plus tard 10 jours après la chirurgie.

Si le saignement persiste et devient plus intense, vous devez contacter immédiatement un spécialiste.

De plus, de telles sécrétions peuvent être complétées à cause de spasmes dans le canal cervical - mais ce phénomène est très dangereux, car le liquide, qui persiste dans l'utérus, peut provoquer un processus inflammatoire.

Lorsque les règles commencent régulièrement, ces problèmes peuvent être atténués par eux-mêmes, car tous les restes d’endomètre mort et de tissus pathologiques peuvent produire des sécrétions sanguines. Cependant, il ne faut pas espérer cela, et en cas de saignement prolongé après le retrait du polype, il est préférable de consulter un gynécologue et de mener des recherches médicales supplémentaires.

Des saignements prolongés peuvent indiquer la présence dans le corps d'une pathologie concomitante non identifiée, qui nécessite des soins médicaux.

Cycle menstruel après élimination de la formation de polypes

Si l'opération consistant à retirer un polype réussit et que la récupération a lieu à un rythme normal, le cycle menstruel est généralement rétabli dans le mois qui suit l'intervention. La menstruation commence 30 à 40 jours après le retrait d'une tumeur polypeuse et, pour la première fois, elle sera probablement courte et courte.

Les premières règles après l'intervention sont influencées par une série d'antibiotiques et d'hormonothérapie, qui sont considérés comme un complexe d'interventions médicamenteuses réparatrices et de soutien.

Par conséquent, si le patient avait l'habitude d'avoir des règles abondantes, n'ayez pas peur d'une petite quantité de décharge et d'une courte période de menstruation.

En règle générale, les experts affirment que la menstruation commence au moment où le polype est retiré, lorsque le système de reproduction commence à se rétablir. Cependant, en fait, les saignements menstruels ne sont pas encore le dernier signe d’une rééducation réussie et la patiente aura encore besoin d’une surveillance médicale attentive et de consultations régulières avec un gynécologue pendant un certain temps.

Lorsque la période mensuelle a commencé, vous pouvez suivre la dynamique du cours du cycle menstruel pendant un certain temps, analyser les changements apparus. Le résultat de ces observations est de familiariser le médecin traitant.

En général, la suppression d'un polype a un effet positif sur la dynamique de l'écoulement du cycle menstruel: la menstruation se stabilise et devient moins douloureuse.

La régularité du cycle revient également à la normale. La stabilisation des niveaux d'hormones suggère un développement normal de l'œuf et la possibilité ultérieure de sa fécondation. Les problèmes de conception peuvent complètement disparaître de la vie du patient, bien que, dans un but de prophylaxie après le retrait du polype, il soit recommandé de ne pas avoir de rapports sexuels sexuels pendant au moins un mois. En ce qui concerne la planification de la grossesse, il est recommandé de commencer à essayer de concevoir un enfant six mois après l'opération, lorsque le corps de la femme sera complètement rétabli.

Longs délais des règles après le retrait d'un polype: causes possibles

Tous les mois, le curetage peut commencer assez tard - après 40 à 50 jours ou plus, en particulier si le tissu endométrial a été profondément touché.

Même si le mensuel ne commence pas après la date limite, cela n'est pas en soi un signe critique. Si la rééducation du patient est normale en tout le reste, l’absence de menstruation est très probablement une réponse naturelle de l’organisme au stress et au déroulement de l’antibiothérapie.

Cependant, l'utilisation de médicaments hormonaux qui rétablissent le taux de progestérone dans le sang contribue à la régulation du cycle et à la normalisation de l'activité vitale de l'appareil reproducteur dans son ensemble. Le corps de la femme est réhabilité de manière assez dynamique après l'intervention et, au bout de quelques mois, le processus de récupération complète est terminé.

S'il n'y a pas de règles pendant une longue période après la chirurgie et que le bien-être de la patiente se détériore de manière dramatique sans raison apparente, les sensations douloureuses s'intensifient - c'est une raison d'aller chez le gynécologue, car cela peut indiquer le développement de pathologies gynécologiques concomitantes dans le corps de la patiente.

Pin
Send
Share
Send
Send